Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 19:12
Pascal Barret est un type d'une gentillesse confondante, la crème de la crème.

Pourtant, la première fois que je l'ai croisé dans les locaux de la boîte - nous avons été collègues - il m'a plutôt fait peur. Il était concentré sur le character design du héros d'un jeu vidéo, le visage fermé, tout de noir vêtu, jusqu'à sa mine assombrie par la concentration, coupé du monde grâce à son casque vissé sur les oreilles, diffusant un titre de métal bien saignant, sous le regard des figurines macabres qui ornaient son bureau.

Pour un garçon timoré, bon chic bon genre, qui a toujours considéré que le piercing était le summum de la rebellion, ce gars était carrément rock 'n roll. Et surtout, ce qu'il dessinait avait de la gueule, très orienté façon comics adultes underground new yorkais. Je me souviens m'être demandé pourquoi diable il perdait son temps dans le jeu vidéo quand il aurait visiblement pu faire de grandes choses en bande dessinée. (Instinctivement, la réponse s'imposait d'elle-même: la BD, ça ne gagne pas, coco. Mais ça, j'étais encore à mille lieues de le réaliser. Il a fallu que je signe un contrat d'édition pour le comprendre - mais c'est une autre histoire.)

Ce n'est que plus tard, quand nous avons fait connaissance, que j'ai appris que de la BD, il en avait fait, il y avait plusieurs années de ça, et qu'il avait arrêté. Et que, contrairement à ce que sa production salariée laissait voir, son vrai truc, son dada à lui, c'était la ligne claire, l'école Franquin. Les vraies bonnes vieilles valeurs franco-belge. Et Mignola, aussi. (Nous eumes des discussions animées sur Hellboy, le film.)

Nous ne sommes plus collègues depuis un moment. Pascal a arrêté le jeu vidéo, et je ne peux que m'en réjouir, et vous devriez vous en réjouir avec moi. Non pas parce qu'il n'était pas bon dans ce domaine, il était et il est toujours un excellent DA, mais bien plus parce que désormais, il peut consacrer plus de temps au dessin et  à la BD.

Et croyez moi, ça dépote.

Il a plusieurs projets sous le coude, dont Calico avec Crisse au scénario, s'il vous plaît. Je lui pique une planche encrée qu'il a exposée sur son blog, où se presse le gratin de la BD depuis son ouverture en janvier dernier. Et on les comprend, jugez en plutôt:

newp-encre-cali-copie-1.jpg
Inutile de vous dire qu'elle rend mieux en grand format, donc foncez donc sur le blog de Pascal, vous y trouverez mille merveilles. Dont toute une série sur ça, qui me laisse invariablement baba:

spirou02.jpg

Je n'ai toujours pas compris comment il fait pour sortir des choses comme ça, tellement proches du travail du maître, dans le même esprit, et pourtant bien à lui. C'est si troublant que durant tout le printemps dernier, le Web a bruissé de rumeurs sur la reprise des aventures du groom par...Pascal.

C'est certes une affaire de goût, on pourra toujours jouer les grincheux en disant qu'il faut que cela évolue, MAIS, personnellement, j'espère très fort que Dupuis va enfin comprendre que le seul repreneur possible de Spirou, c'est bien Pascal. Développer les raisons qui m'incitent à le penser prendrait un peu trop de place sur cette note, qui a pour propos de vous faire découvrir un artiste talentueux et adorable, qui vous surprendra très bientôt et qui viendra se tailler une place de choix sur la "scène" de la BD franco-belge.

Mais de même.
Vous m'avouerez que les (nombreuses) images de ses "variations" sur le thème de Spirou sont la meilleure démonstration et la preuve éclatante de ce qu'il est le meilleur candidat à cette périlleuse entreprise.

Alors monsieur de chez Dupuis, si d'aventure vous êtes venus vous perdre en ce endroit paumé de la blogosphère, faites moi le plaisir de vous détourner immédiatement ici. Les choses vraiment importantes n'attendent pas!

Quand à mes peu nombreux (bien qu'en augmentation constante) mais fidèles lecteurs, n'hésitez pas à aller vous régaler sur le blog de Pascal, l'homme qui va vous prouver que la BD franco-belge vintage, classieuse, celle avec laquelle nous avons grandis, est loin d'être morte.

Partager cet article

Repost 0
Published by Henscher
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Henscher
  • Le blog de Henscher
  • : Mis à jour de façon aléatoire, Fragments est le champ de tir du scénariste Henscher. Il y traite avec un humour féroce des aléas de la vie d'un scénariste débutant (mais publié). Attention aux éclaboussures de vitriol. Et mettez les patins en entrant.
  • Contact

Recherche